Numéro 8 !

1 Mar

Amie, Ami

Enfin.

Je m’installe à nouveau devant mon clavier pour Te donner des nouvelles de ton festival percutonifiant favori sur ce blog, en sommeil depuis d’interminables semaines…En fait, c’est parce que j’avais le… mais, il a fallu que je… le temps de faire un truc et des… Grrr

Je sais, je ne T’ai pas raconté l’édition 2013, le number seven du Lâcher de Percus. Toutes mes confuses… mais je m’en sortirai avec une double pirouette que Tu sauras me pardonner, avec toute l’indulgence que je Te connais :

Pourquoi raconter alors que Tu y étais, et que tes yeux brillent encore de tous ces magnifiques moments sonoritruants que les excellents Invités t’ont offerts ? (pirouette 1)

Comment raconter sans le dénaturer, tant les termes semblent faibles et fades quand on les couche sur un billet de blog, un week-end aussi riche, aussi bon, aussi rempli de moments complices, de partages musicaux et humains, de pétage en règle de tous les tympans présents dans un rayon de deux kilomètres ? (pirouette 2)

Pardonné ? Je n’ai pas les mots pour Te remercier.

Allez, pour faire court, je T’avouerai juste que le Lâcher 2013 a été, une fois de plus, l’occasion de retrouver ou découvrir des artistes de grande qualité, dans un cadre exceptionnel et des conditions difficilement égalables… Du bon gros son, de l’énergie, des sourires, de la gigote, des spectateurs super-chouettes et super nombreux, des copains percutoniques dans tous les coins, un nombre raisonnable de plaintes auprès de la Maréchaussée (désolés…), du bonheur.

Belle réussite pour l’association Le Oaï qui a assuré grave la gestion du festival (auto satisfaction), grâce à des partenaires de la Ville et de l’Office de Tourisme de Fleury-Saint Pierre la mer toujours sur le pont, grâce à des troupes venues d’un peu partout avec une seule envie : donner le meilleur d’elles-mêmes et savourer chaque minute de ce séjour au parfum de vacances. Merci à tous pour tout.

Allez, zou, 2014 !

Tu le sais, Ami(e), puisque Tu me lis dès que je ponds une bafouille sur les deux blogs que Tu préfères (le Oaï et icelui)(bon, ok, y en a d’autres que t’aimes bien, mais j’adore abuser), le Lâcher de Percus ne connaît pas de trêve dans son organisation (seulement des périodes injustifiables de silence radio… ça va, on va pas en faire une pendule non plus, je m’ai excusé ! Sérieux, essuie tes larmes et arrête de sangloter d’émotion, ça me perturbe l’inspiration, là.).

En fait, les candidatures d’artistes, la gestion de l’après-festi et de l’avant-festi d’après (tu m’as suivi, là ?), les calages et améliorations multiples et variées… tout ce binz ne cesse jamais, et occupe un temps considérable dans les emplois du temps de tes Oaïeurs adorés. Qu’à cela ne tienne (un jour, je chercherai la signification de cette expression, et te ferai part de mes découvertes), on t’organise encore et encore un Lâcher de plus, parce qu’on adore trop (comme disent les djeun’s). Pour tout Te dire, nous pensons déjà au numéro 10… Ils sont fous, ces Oaïeurs, ils sont fous.

Donc, là, où qu’on en est ? 97 candidatures en cours de débroussaillage, vu qu’il nous est impossible d’inviter tout le monde, une affiche et des visuels L2P 2014 qui vont (une fois n’est pas coutume) déchirer grave leur race (clin d’œil à notre graphiste de talent, JC Alix), un concours photos 2013 qui a révélé (ou confirmé) de nombreux talents (je Te raconterai dans un autre billet, passque là, ça fait un brin long, non ?) et nous a valu un article dans la presse, avec nos trombines de timides en photo, une Commission d’orga qui bouillonne et s’active (sans cesse, je t’ai dit)… Bref, ça se cale.

Réserve ton week-end des 27, 28 et 29 juin 2014. Ce sera à Saint-Pierre la mer (11), ça va dépoter velu, et ce sera évidemment toujours aussi gratuit !

Souhaite-nous bon courage, car il nous revient d’arrêter avant fin mars la programmation définitive… Cruelle tâche, tant les candidats rivalisent de qualité !

Je Te la claque sur les deux joues, sonore et vibrante comme un tamborim.

G-rôm

ps: la page Lâcher de Percus sur Facebook ne peut plus accepter d’Ami(e)s (on a fait péter le compteur)… Rejoins-nous sur le Groupe Lâcher de Percussions, illimité en copains ! J’enrage de devoir ignorer les demandes d’ajout de plein de gens chouettes, alors qu’y a pléthore (j’avais envie) de places là-bas !

Publicités

3 Réponses to “Numéro 8 !”

  1. mostacci Marc 1 mars 2014 à 12 h 56 min #

    Bon courage pour le reste !! Ajayoo !

  2. Cécile 12 mai 2014 à 19 h 27 min #

    Bonjour à tous !
    Nous sommes la Batucada Eko de Nancy et nous comptons venir faire la fête avec vous lors du festival.
    On recherche donc un hébergement (pour 8) du vendredi au lundi, le plus proche possible du site. Auriez vous des bons plans hébergement (camping, location…) à nous conseiller ?
    Merci beaucoup !

    • L2P 12 mai 2014 à 20 h 21 min #

      Salut, EKO !!
      Vous avez le camping sur site, en bord de mer… qui se nomme « Pissevaches » !
      A bientôt.
      Amitiés sonoritruantes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :